• Quand le sommeil se fait long à venir...

    L'utilisation chronique de somnifères n'est pas recommandé.

    Vous pouvez demander des feuilles indicatives sur le sujet, disponible à mon secrétariat.

    Voici toujours quelques conseils utils:

     

     

    LES CAUSES 

    Les insomnies sont souvent transitoires et liées à : - une mauvaise hygiène du sommeil (ex : usage d’écran le soir) ; - des difficultés familiales ou professionnelles ; - une maladie aigüe (un rhume, des douleurs, une toux, de la fièvre) ; - l’environnement : du bruit, l’altitude, de mauvaises conditions de couchage ou de voyage etc.

     

    L’insomnie peut être aussi causée par à un problème psychologique ou psychiatrique (un état dépressif ou maniaque, de l’anxiété) ; des toxiques (alcool, cannabis...) ou des médicaments (corticoïdes, arrêt brutal d’hypnotiques), une cause médicale (apnée du sommeil, jambes sans repos, syndrome de mouvement périodique des jambes, problème de thyroïde, de cœur, démence, reflux gastro-oesophagien etc). > L’ÉVOLUTION 

    Après 3 semaines d’insomnie, il y a un risque de conditionnement négatif : le lit devient un lieu d’insomnie ce qui diminue les chances de s’y endormir. Ø L’insomnie peut favoriser la dépression ou l’anxiété.
    Le traitement Il faudra d’abord traiter la cause, s’il y en a une.
    La psychothérapie, la relaxation, les thérapies comportementales sont efficaces. - La phytothérapie (valériane, houblon...) a un effet incertain. La mélatonine est inefficace. - Les somnifères : ils sont prescrits pour une durée limitée (1 semaine) car ils créent une dépendance. De plus, au delà d’une semaine, ils ne sont pas plus efficaces qu’un placebo.Ils modifient la structure du sommeil. Les effets indésirables sont nombreux (troubles de la mémoire, fatigue).

    Lire la suite